Catégorie: Massage eroyique

pour que je les suce. Je me suis baissée et ai commencé à la chercher dans le noir. Cela n'a pas duré longtemps et l'homme, à son tour m'a remplit le cul. La première partie de la nuit s'est déroulée de façon habituelle, sans que je croise l'interne, et nos tâches accomplies, nous nous sommes rendues dans le bureau. Au bout de quelques minutes, la fenêtre de la chambre s'est ouverte mon mari a appelé : " Muriel qu'est ce que tu fais " " Je fais l'amour avec le voisin bien sûr " " Pffffffff ". Il n'est pas sorti tout de suite, il me regardait sucer son ami, la bite s'est tendue brutalement, et le jet de sperme a jailli sur ma langue, sur mon palais, au fond de ma gorge. Son autre main avait empaumé sa chatte, pour la malaxer à pleine main, en triturer le clitoris quelle sentait congestionné, raide et presque douloureux. «Jamais je naurais cru que mon fils aime à ce point le sexe, tu es bien le digne héritier de ta mère.». Surprise mais habile, elle agit comme sur un sein, se mettant à téter goulûment le clitoris quelle avait dégagé dentre les lèvres. Je ne pouvais pas me dégager et il n'était pas question de crier en pleine nuit dans le service des bébés.

Muriel la: Salope muriel elle aime ca la salope

Moi javais dormi dans un superbe body avec des bas, bien évidemment la plupart de mes rêves furent érotiques, en témoigne mon érection peu commune au réveil. Vers 1h30, je commençais penser qu'il ne se passerait rien, ayant appris que l'interne était de repos quand le téléphone a sonné. Ses mains ont touché ma chatte, écarté mes cuisses, il a placé sa bitte à l'entrée de ma moule et il a poussé. Ils me baisaient tandis que l'interne murmurait à mon oreille : " Tu aimes à deux, vicieuse, ton mari il dort tranquille, il ne se doute pas de ce que tu es en train de faire,. Puis il s'est adressé à moi : " Écartes les fesses, c'est ça, je vais t'enculer tout de suite, détends-toi, ouvre bien ton anus, tu vois ça rentre, tu aime cochonne, penches toi et suces mon ami, montres lui. Le lendemain je reprenais le train j'étais de service ce soir, que me réservait la nuit À suivre. «Tu sais maman il y a des fois où tu membrasses, alors que jétais en train de lembrasser un quart dheure avant. «Alors fiston est-ce que tu as baisé ma chef ce soir, cela mexciterait énormément de le savoir.». Je me suis dit qu'en cas de problème, je me ferais donner une pilule abortive et me suis préparé pour aller au travail. Lhomme lavait poussée, pour quelle sallonge sur le canapé. Je nose imaginer si Muriel lavait vue ainsi vêtue, je pense que maman se serait fait violer par sa patronne. La porte sétait ouverte tout doucement. Jen arrive maintenant à me faire des petits plaisirs le soir en mendormant, en imaginant que tu me fais lamour après avoir honoré ma chef. Dépoitraillée, troussée comme une bourge qui sencanaille, elle haletait, soupirant de plaisir chaque fois que les doigts qui la fouillaient rentraient dans son ventre, dont elle sentait les muqueuses réagir en coulant comme une fontaine. Je pense quen agissant ainsi jétais en plus devenu beaucoup plus sensible aux odeurs, les effluves de minous me mettaient dans tous mes états maintenant. «Viens voir là ma chérie, maintenant que Muriel a fini de me faire du bien, tu vas te charger de me rhabiller, me remettre mon boxer et mon pantalon. Cest son collègue qui mavait acheté tous les vêtements, il avait lintention de me faire toujours plus belle, et surtout de profiter de tout ce que je pouvais lui offrir. Je peux vous garantir quun quel traitement avant de partir travailler vous assure une condition amoureuse irréprochable pour la journée. Mon corps s'est détendu, tandis que je ronronnais de plaisir, l'interne s'est retiré, le brancardier m'a fait relever, je sentais le sperme chaud sortir de mon anus qui se refermait tandis que ma chatte gardait la semence du brancardier. Elle ne détestait pas, au cours dune soirée, mettre en concurrence les quelques mâles présents, supputant leurs performances et salivant davance sur ce qui allait se passer. Mais quelles étapes pouvait-on encore franchir quand on était à ce point déjà dévergondé. La formation dure un an, on en était environ à la moitié et j'étais rentré chez moi le week-end. Maintenant que je prenais de lassurance, jétais limite à vouloir lui saisir son visage pour lui mettre mon sexe dans la bouche ; mais cétait ma mère. Et il sait sy prendre ce salope muriel elle aime ca la salope salaud! J'étais déjà allée me présenter ce qui fait que je me suis rendue directement au vestiaire, j'ai enfilé ma blouse blanche en ne gardant dessous que ma culotte et mon soutient gorge, et j'ai rejoint le service. Il a retiré sa main et m'a dit : " Viens ne restons pas là ". Pour une première aventure extra conjugale, c'était réussi. Pendant que ma mère était en train de se frotter le visage sur la culotte encore tout humide de sa chef, elle était en train de me filer une érection, à tel point que la pointe de mon sexe était sortie de la douce culotte. Elle navait jamais pu résister longtemps, quand on savait la prendre et son instinct de salope prenait vite le dessus. Je n'arrivais pas à m'endormir, j'ai passé un tee-shirt long, et je suis descendue sur la terrasse du jardin. On s'est relevé, j'ai rajusté tant bien que mal mes vêtements, heureusement que les tâches de sperme ne se voyaient pas trop sur ma blouse blanche. Juste avant de se lever pour quitter ma chambre, elle a saisi mon sexe à travers la couette et jai eu le droit à un: «Bonne nuit ma petite salope jespère que Muriel et moi te donnons suffisamment de plaisir.». Après avoir enfilé ma blouse je me suis regardée dans la glace et me suis trouvée particulièrement sexy et désirable. La jouissance lui entrait par la chatte et lui ressortait tous les pores de la peau, sa transpiration, comme celle du pointeur qui la faisait jouir, remplissait la pièce dune odeur entêtante, qui, bien que différente de celle dun parfum provoquait une sorte détourdissement. Bien évidemment Muriel mavait laissé un SMS, cela me faisait tout drôle, car elle parlait de moi désormais toujours au féminin. Comme un sucre dorge. La culotte de Muriel était encore tout humide, et sans aucun doute ma mère était en train de senduire le visage de la cyprine de mon initiatrice. Elle nen pouvait plus dexcitation et de stupre. Un des arrivants n'a pas attendu, il a dégrafé son pantalon et est venu planter sa bite directement dans ma moule, le deuxième a enlevé son pantalon et son slip et s'est mis à califourchon au-dessus du banc. Je venais de vider mon sac auprès de ma maman, elle sest approchée de moi, pendant que jétais en train de me restaurer. A défaut dun inconnu elle aimerait que ce soit son voisin. J'aime 83 votes, j'aime pas, pour vider les couilles de son mec, cette libertine française ne se fait pas prier elle ne prend même pas le temps de se déshabiller pour venir astiquer la belle queue de son homme qui la filme en POV. En même temps je len remercie, car javais peur que tu deviennes vieux garçon.». Elle se mit à sagiter plus frénétiquement encore, criant son besoin de foutre, de bite, de queue, de décharge chaude et puissante, oubliant lautre salope, comme elle, qui commençait à sénerver en demandant aussi, à son tour, une bonne. J'étais en train de jouir moi-même pour la deuxième fois, l'homme l'avait senti et s'était vidé dans ma moule m'inondant à son tour. Elle ne voulait pas être pénétrée tout de suite, mais plutôt être caressée par ce gland quelle sentait vibrer contre elle. Ma mère est venue sasseoir à mes côtés sur le lit, pour me déposer un baiser sur la bouche ; alors quavant javais le droit à un baiser sur le front. Disons que maintenant, en plus avec ce que je qualifierais de support pédagogique, je me faisais du bien avec les culottes de Muriel et Christiane ma maman. J'ai choisi avec soin des dessous qui mettaient en valeur mon corps, en particulier mes seins qui pointaient devant moi, puis après un dîner léger j'ai rejoint la clinique.

Salope muriel elle aime ca la salope - Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

L'adresse e-mail n'est pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *